Le régime alimentaire peut-il avoir une influence sur les affections cutanées comme l’acné ou la dermite séborrhéique ? Votre régime alimentaire a-t-il une influence sur la gravité, la fréquence et la durée de vos attaques de DS ?

Personnellement je suis intiment convaincu qu’il y a un lien étroit. Dans la suite de cet article, nous allons voir quelques recherches qui documentent la corrélation entre le régime alimentaire et la peau, et les aliments à éviter !!

La recherche sur l’alimentation et les problèmes de peau

Des scientifiques et chercheurs ont compilé beaucoup d’études sur la peau et le régime alimentaire. Une des études les plus importantes est intitulé « Régime alimentaire et acné : examen des preuves » ils ont compilé 27 études au total : 21 études observationnelles et 6 études cliniques (voir l’étude).

Voici un tableau qui résume leurs conclusions :

Consommation alimentaireL’acné est-elle causée par une population spécifique ?
Régime alimentaire à forte charge glycémiqueOui
Produits laitiers (lait écrémé, chocolat ou lait total)Oui
ChocolatPeu concluant
SelNon
IodineNon
Acides gras saturésPeu concluant

Une autre étude a examiné 13 études précédentes et a trouvé des résultats similaires, les glucides raffinés influencent les conditions de la peau comme l’acné et la dermite séborrhéique.

À en juger par la compilation de ces études, il semblerait clairement que le régime alimentaire a un effet sur les affections cutanées comme l’acné et la dermatite séborrhéique. Mais pourquoi ?

Examinons de plus près les deux principaux coupables : les produits laitiers et les glucides raffinés.

Les différentes informations, recommandations, conseils que vous allez voir ci-dessous pourront permettre de lutter contre la DS qu’elle touche le visage et/ou votre cuir chevelu.

Si vous cherchez des traitements pour le visage, consultez le page dédié à ce sujet.

Pour les  traitements pour le cuir chevelu, consultez la page dédiée à ce sujet.

Le lait

Dans les études ci-dessus, certains auteurs ont trouvé un lien direct entre les produits laitiers (en particulier le lait de vache) et la gravité des affections inflammatoires de la peau. Les produits laitiers comme le lait de vache peuvent affecter la peau par différentes voies.

Le lait que nous achetons dans les magasins contient pour la plupart des hormones. Une étude a montré que les hormones contenues dans le lait, comme l’IGF-1, les stéroïdes à faible teneur en 5α et la lactalbumine α, peuvent également survivre à la transformation commerciale. Toutes ces hormones de croissance et ces stéroïdes dans le lait contribuent à ces problèmes de peau.

Voici un autre problème important : la consommation de lait augmente la production d’IGF-1… en gros, il nous rend plus sensibles à l’insuline. L’étude montrant que des niveaux accrus d’IGF-1 entraînent une augmentation de l’inflammation et de la production de sébum.

De mauvais signes pour notre peau, car augmentation de la production de sébum et dermite séborrhéique ne font pas bon ménage… Notre production de sébum est déjà peut-être supérieure à la moyenne et le lait peut l’augmenter encore plus.

Si vous voulez vraiment traiter votre dermatite séborrhéique et que le lait occupe une place importante dans votre régime alimentaire… il est temps de reconsidérer la question.

Les glucides

Il existe encore plus de preuves montrant comment les glucides raffinés ont un effet négatif sur la dermatite séborrhéique et l’acné. De nombreuses études font référence à l’importance de l’index glycémique.

L’indice glycémique (IG) est un système de classement qui attribue une valeur à un aliment, ce qui reflète directement son effet sur la glycémie… Ainsi, un aliment ayant un IG élevé augmente davantage la glycémie qu’un aliment ayant un IG plus faible. De nombreuses études ont montré que des niveaux élevés d’insuline sont responsables de la pathogenèse de l’acné et de la dermite séborrhéique. En résumé, un régime alimentaire à forte charge glycémique (HGL), c’est-à-dire un régime où l’on mange beaucoup de glucides et de sucres raffinés, aggrave la situation de la peau.

Voici une étude célèbre sur la charge glycémique et l’acné : les patients qui ont suivi un régime à faible charge glycémique pendant 10 semaines ont réduit leur acné de 20 à 50 %, et ont bénéficié d’hormones plus équilibrées (hormones liées à l’inflammation de la peau, par exemple) et la production de sébum a diminué. Ce sont là des résultats assez convaincants. Les principaux résultats sont les suivants : glucides raffinés = plus d’insuline, et plus d’insuline = plus d’inflammation, de production de sébum et d’androgènes. ET toutes ces choses sont MAUVAISES pour la dermite séborrhéique.

Le sucre est très mauvais, c’est un aliment à IG élevé, si vous consommez beaucoup de sucre, vos niveaux d’inflammation vont monter en flèche. Dans une étude, on a donné à de jeunes hommes des boissons sucrées et les chercheurs ont mesuré une protéine associée à l’inflammation. Eh bien, elle a augmenté de 100% après 3 semaines…

Aliments à IG élevés :

  • Sucre
  • Pâtes
  • Pommes de terre blanches
  • Quelques fruits : bananes, raisins, cerises, pastèques
  • Pain (tout ce qui contient de la farine)
  • Soda
  • Puces

Aliments à IG faible:

  • Patates douces
  • Légumes
  • Flocons d’avoine à la coupe d’acier
  • Quinoa
  • Grains entiers (ex. riz brun)
  • Légumineuses, y compris les lentilles, les pois chiches
  • Amandes, arachides, graines de lin

Un régime avec une faible charge glycémique (LGL) ne semble pas facile à suivre, mais il semble clairement qu’il peut avoir un effet important sur votre peau.

Autres recommandations et aliments à éviter

Si vous souhaitez vous pencher sur l’alimentation pour tenter de mettre sous contrôle votre dermite séborrhéique du visage, c’est une bonne option, car vous allez plutôt essayer de jouer sur une cause profonde plutôt que de lutter contre les symptômes.

C’est une bonne option, mais qui peut demander plus de motivation, et plus de sacrifices que d’appliquer des crèmes plus ou moins naturelles, car vous allez devoir vous priver de certains aliments que vous aimez et consommez parfois régulièrement. On continue avec quelques recommandations et des aliments à éviter avec une dermite séborrhéique.

Alcool

Personnellement j’ai déjà fait l’expérience d’avoir des poussées de dermite séborrhéiques après quelques soirées bien arrosés.

A priori l’alcool a deux impacts sur votre peau :

  • Elle perturbe le taux de sucre dans le sang et interfère avec les hormones. Encore le cocktail = sucre dans le sang (insuline) + les hormones = inflammation.
  • L’excès d’alcool peut altérer la perméabilité de la membrane associée à vos intestins. Cela permet aux bactéries de se glisser dans le sang et de déclencher une inflammation.

Fast Food (Restauration rapide)

La plupart des fast-foods contiennent une tonne de glucides simples et très glycémiques et beaucoup de sucre !!! Et comme expliqué plus haut cela est très mauvais pour votre peau et votre DS …

Les fast-foods sont également associés aussi à une forte teneur en glutamate monosodique (MSG) et en acide gras insaturé, ce qui peut provoquer des inflammations. Peu de recherches établissent un lien direct entre les affections cutanées et le MSG mais il y a fort à parier que la réduction du niveau global d’inflammation dans votre corps est un plus pour votre santé et, en fin de compte, pour votre peau.

En ce qui concerne les acides gras insaturés (en particulier acide gras trans), de nombreuses études établissent un lien entre les acides gras trans et l’inflammation (1,2).

Encore une fois, si vous voulez vraiment changer votre alimentation pour lutter contre la DS ou votre acné, il faudrait limiter les fast foods.

Aliments frits

Ils nous attirent, ils sont bons, mais malheureusement, ils ont beaucoup de défauts dont celui d’augmenter la production d’huile dans le cuir chevelu, ce qui augmente la croissance des champignons responsables de pellicule.

Nourriture épicée

Elle peut avoir pour effet d’augmenter la température de notre corps, ce qui va provoquer une plus forte transpiration au niveau de notre tête, ce qui peut être un terrain plus fertile pour le développement des squames.

Raisins

Ils sont très acides et contiennent des salicylates, des aminés et du MSG (le glutamate monosodique) ce qui apparemment n’est pas un cocktail idéal pour notre DS. Ce qui peut par exemple, augmenter nos démangeaisons.

Avocat

Il est très bon pour la santé, mais malheureusement pour la dermite, même combat que pour le raisin, l’avocat a de très hautes teneurs en salicylates et aminé.

Tomate

Même problème, elle est très riche en salicylates, ce qui augmente les démangeaisons. Il faut surtout éviter de la manger cuite, car elle est très acide. Crue, c’est mieux, elle peut même être bonne pour nous et protéger notre peau (grâce à la présence d’alcalin et du lycopène).

Des compléments alimentaires pour lutter contre la dermite séborrhéique ?

Des compléments alimentaires riche en omgéga 3

C’est une voie que je n’ai pas encore explorée, mais que je n’exclus pas de tester un de ces jours.  Comme à mon habitude, je vous liste ci-dessous quelques idées de complément alimentaires après avoir lu ici et là qu’ils peuvent dans certains cas avoir un effet bénéfique sur la DS :

OMEGA 3

Il a été constaté que les personnes atteintes d’eczéma, de la dermite séborrhéique et de psoriasis présentent un déséquilibre des acides gras essentiels dans leur sang. La partie la plus importante des omégas en ce qui concerne la santé de la peau et la réduction de l’inflammation est un acide gras à longue chaîne appelé EPA.

La prise d’un supplément contenant des niveaux élevés d’EPA pour remédier à ce déséquilibre et réduire l’inflammation et l’irritation est donc une possibilité. Les acides gras essentiels fournissent une “bonne” graisse pour les cellules de la peau et sont importants pour aider à guérir de nombreux troubles cutanés, ainsi que pour atténuer le déséquilibre des niveaux de sébum, autant pour les peaux sèches que pour les peaux grasses.

Quelques Aliments riches en oméga 3 :  Poisson (Le saumon, le thon, le maquereau, la daurade, les sardines, l’espadon) , les moules, les huitres, l’huile de soja, l’avocat, les noix, le beurre, le chou-fleur, les épinards…

Probiotiques

Les troubles cutanés sont souvent le signe d’une mauvaise digestion et d’un niveau insuffisant de bactéries bénéfiques dans l’intestin. Ces bonnes bactéries sont vitales pour la santé de la digestion et du système immunitaire, et elles sont également responsables de la production de vitamines B, dont la biotine. 

La carence en biotine est l’une des causes souvent évoquées quand on parle de la dermite séborrhéique et qu’une absence de flore intestinale peut être responsable de cette carence.  L’équilibre des bonnes bactéries dans l’intestin est fragile et peut facilement être perturbé par des facteurs quotidiens tels que le stress, le vieillissement, les médicaments (antibiotiques, etc.), l’environnement et l’alimentation.

En prenant un supplément probiotique qui contient des milliards de bonnes bactéries, vous pouvez reconstituer les niveaux dans votre système et aussi réduire le risque d’infections fongiques.

Extrait de grain de raisin

Les extraits de grain de raisin sont riches en flavonoïdes qui ont de puissantes propriétés antioxydantes et anti-inflammatoires qui renforcent la peau pour qu’elle résiste aux maladies. Les antioxydants préviennent et contrôlent de nombreuses affections en protégeant les cellules contre les ravages des molécules d’oxygène instables connues sous le nom de radicaux libres.

L’extrait de pépins de raisin est l’un des plus puissants antioxydants disponibles et est utile pour l’eczéma, le psoriasis, la rosacée et la dermite séborrhéique et pour bien d’autres choses.

Autres nutriments à rechercher dans les compléments alimentaires

SI vous souhaitez prendre des compléments alimentaires pour renforcer votre peau et tenter de limiter la dermite séborrhéique. Vous trouverez une liste ci-dessous des nutriments qui pourrait avoir un rôle bénéfique en remédiant notamment aux effets d’une carence :

  • Vitamine A : Dans certains cas, une carence en vitamine A peut contribuer à la dermite séborrhéique
  • Vitamines B : nécessaires au métabolisme des protéines, essentiel à la guérison et à la réparation
  • Biotine : une carence en biotine est souvent évoquée quand on parle de DS.
  • Zinc : important pour la guérison et le renforcement du système immunitaire, également important dans le métabolisme des acides gras essentiels
  • MSM ((Méthyl-Sulfonyl-Méthane) : soufre organique qui possède des propriétés curatives et nutritionnelles pour la peau
  • Vitamine E : accélère la cicatrisation et augmente l’apport d’oxygène à la peau

En résumé :

  • Éviter les produits laitiers – en particulier le lait
  • Éviter les glucides à IG élevé
  • Évitez l’alcool ou buvez avec modération (par exemple, un verre de vin de temps en temps)
  • Éviter toute forme de « fast food »
  • Éviter : aliments frits, nourriture épicée, raisins, avocats et tomates

À vous de voir maintenant et de composer avec cela si besoin dans votre alimentation, vous pouvez faire des tests sur un mois pour voir si cela fonctionne ou non puis ajouter au fur et à mesure certains aliments pour voir ceux qui ont vraiment un effet déclencheur chez vous.

L’alimentation, ce n’est pas la partie que je maitrise le plus pour lutter contre la dermite séborrhéique, car je n’ai pas encore eu le besoin de le tester (l’application de crèmes, d’huiles …me permet de la mettre sous contrôle et pour le moment cela me suffit).