Si vous souhaitez vous pencher sur l’alimentation pour tenter de mettre sous contrôle votre dermite séborrhéique du visage, c’est une bonne option, car vous allez plutôt essayer de jouer sur une cause profonde plutôt que de lutter contre les symptômes.

C’est une bonne option, mais qui peut demander plus de motivation, et plus de sacrifices que d’appliquer des crèmes plus ou moins naturelles, car vous allez devoir vous priver de certains aliments que vous aimez et consommez parfois régulièrement. Voyons sans attendre, les aliments à éviter avec une dermite séborrhéique.

Lait

Le lait, car il a une teneur élevée en matière grasse, ce qui peut provoquer la croissance des pellicules et les rendre plus fertiles. Si vous devez consommer du lait, tournez-vous vers du lait faible ou sans en gras.

Aliments frits

Ils nous attirent, ils sont bons, mais malheureusement, ils ont beaucoup de défauts dont celui d’augmenter la production d’huile dans le cuir chevelu, ce qui augmente la croissance des champignons responsables de pellicule.

Nourriture épicée

Elle peut avoir pour effet d’augmenter la température de notre corps, ce qui va provoquer une plus forte transpiration au niveau de notre tête, ce qui peut être un terrain plus fertile pour le développement des squames.

Raisins

Ils sont très acides et contiennent des salicylates, des aminés et du MSG (le glutamate monosodique) ce qui apparemment n’est pas un cocktail idéal pour notre DS. Ce qui peut par exemple, augmenter nos démangeaisons.

Avocat

Il est très bon pour la santé, mais malheureusement pour la dermite, même combat que pour le raisin, l’avocat a de très hautes teneurs en salicylates et aminé.

Tomate

Même problème,cet aliment est très riche en salicylates, ce qui augmente les démangeaisons. Il faut surtout éviter de la manger cuite, car elle est très acide. Crue, c’est mieux, elle peut même être bonne pour nous et protéger notre peau (grâce à la présence d’alcalin et du lycopène).

Pour conclure

À vous de voir maintenant et de composer avec cela si besoin dans votre alimentation, vous pouvez faire des tests sur un mois pour voir si cela fonctionne ou non puis ajouter au fur et à mesure certains aliments pour voir ceux qui ont vraiment un effet déclencheur chez vous.

L’alimentation, ce n’est pas la partie que je maîtrise le plus pour lutter contre la dermite , car je n’ai pas encore eu le besoin de le tester (l’application de crèmes, d’huiles …me permet de la mettre sous contrôle et pour le moment cela me suffit).

C’est un sujet que j’ai envie d’approfondir pour avoir une parade au cas ou un jour les crèmes ne suffisent plus. Normalement dans les prochains mois je vais essayer de creuser en profondeur le sujet, je vous tiendrais au courant.