Comment reconnaître une dermite séborrhéique ?

Tout d’abord, avant de commencer, la personne la plus à même pour reconnaître une dermite séborrhéique (DS) est votre médecin traitant et/ ou un dermatologue, alors prenez votre téléphone pour avoir un rendez-vous. Le but est d’avoir le bon diagnostic pour pouvoir utiliser le traitement adéquat.

Ils existent de très nombreuses maladies cutanées, certaines sont graves, d’autres bénignes et les zones affectées ainsi que les symptômes peuvent être bien différents.

Mais trois affections cutanées peuvent parfois se confondre avec la DS :

  • Psoriasis
  • Dermatite atopique
  • Rosacée

Comme pour la dermite séborrhéique, elles se manifestent généralement par un cocktail de : plaques rouges, squames, démangeaisons et les poussées se font par cycles.

Afin d’éviter les confusions, nous allons voir ci-dessous, les trois maladies en question et quelques astuces pour essayer de les identifier.

 Psoriasis

C’est une maladie de peau inflammatoire dont l’aspect peut parfois varier, mais généralement se présente sous forme plaques rouges, d’irritations et par une desquamation blanche crayeuse (des sortes « d’écailles blanches » qui se détachent de la peau). Elle concerne environ 3% de la population.

Les zones affectées sont plus généralement les coudes, genoux, bas du dos, cuir chevelu (psoriasis du cuir chevelu).

Diagnostic différentiel :

Localisation : dermite séborrhéique = plutôt nez/sourcil/ailes du nez alors que Psoriasis = coudes, genoux, bas du dos, mains…

Couleur des squames = Plutôt jaunâtre et grasse du côté de la DS est blanchâtre du côté du psoriasis. De plus, les squames du psoriasis sont plus fortement « collées » à la peau que la dermite et se détachent donc moins facilement de la peau.

En savoir plus sur le psoriasis

Dermite Atopique

On l’appelle parfois aussi eczéma atopique, elle touche plus généralement les bébés, mais peut aussi se manifester chez l’adulte. La dermite atopique se caractérise par : une peau sèche, des plaques rouges et des démangeaisons importantes.

Diagnostic différentiel :

Localisation : Si les zones affectées outrepassent les zones habituelles d’une DS (zones séborrhéiques).

Sècheresse importante de la peau et démangeaisons fortes : ces symptômes sont moins virulents dans le cas d’une DS.

Le diagnostic peut être plus difficile …. Il n’est pas toujours évident de reconnaître une dermite atopique.

En savoir plus sur la dermite atopique

Rosacée

La rosacée est aussi une affection courante qui cause des rougeurs sur le visage. Elle touche principalement la zone centrale du visage et aussi le nez, le menton, les joues et le front. Les symptômes les plus courants sont des rougeurs, des bosses (parfois remplis de pus), des vaisseaux sanguins visibles, rhinophyma (nez très large).

Diagnostic différentiel :

Principalement, par la localisation, le nez, menton et les joues sont normalement des zones non affectées par la dermite séborrhéique. De plus, par la forme, les pustules ne sont pas un symptôme de la DS.

Autres : Teigne, Lupus, eczéma de contact …

De façon générale, la dermite séborrhéique se reconnaît par des squames grasses sur des zones spécifiques du visage = ailes du nez, sourcils, à la lisière du cuir chevelu

En savoir plus sur la rosacée

J’espère que nous vous avons éclairés sur cette question : comment reconnaître une dermite séborrhéique ?

Comme nous le répétons souvent, les conseils que nous vous donnons ne remplacent pas l’avis de votre médecin !!

Leave a Reply